05 56 79 56 55

Blog

La petite histoire des bonnets offert à chaque naissance.
Par: Emmanuelle Toulouse
Dans: association bénévolat caritatif prématurés Remerciements
Étiquettes : , , , , , , , , , ,
29 Déc 2016

Depuis le début de l’année, l’association « à p’tits pas » offre un bonnet tricoté à tous les bébés qui sont hospitalisés dans le service de Réa Bébé ( petite annexe du service de néonatalogie) qui accueille les enfants dès la naissance .

L’association « Cœur de tricot » nous gâte toujours autant et en janvier 2016 une nouvelle livraison de layettes a rempli nos armoires. Au milieu des ravissants ensembles, il y avait une poche de bonnets. Qu’allons nous faire de ces bonnets? La question a vite trouvée réponse: prendre le relais du bonnet en jersey par un bonnet tricoté offert au bébé. En effet, la tête de chaque enfant, quelque soit son terme et son poids, est recouverte par un bonnet en jersey dès sa naissance afin qu’il ne se refroidisse pas. C’est même un des premiers gestes que nous faisons même lorsqu’un bébé a besoin d’une réanimation très précoce. L’idée était de le remplacer, dès que l’état de santé du bébé était stabilisé par « un vrai bonnet de bébé « .

 

img_57211

 

Et là, nous avons eu très peur! Non pas car nous doutions du bienfait de cette initiative mais par le nombre que cela pouvait représenter. En effet environ 850 enfants sont accueillis par an dans cette unité. Si l’on retire les enfants qui sont pris en charge secondairement et qui ont déjà été habillés avec leurs vêtements personnels, on arrivait quand même à 650 ou 700 bonnets par an et de toutes les tailles …de 500 grammes à 4 kg. Nous avons ri et nous nous sommes dit que nous devions être un peu folles!….mais convaincues que l’idée pouvait être bien pour l’accueil de ces bébés et de leurs parents, nous avons très vite décidé d’essayer.

 

img_57201

 

Nous savions que nous pouvions compter sur les bénévoles de Cœur de tricot, nous nous sommes mis à la tâche et les réseaux sociaux et le bouche à oreille a fonctionné…. bien au delà de nos attentes. Mamies, arrières grands mères, mamans et même plus jeunes ont repris les aiguilles qui n’avaient pas, parfois, servies depuis longtemps….et un élan de générosité s’est lancé. Pour certaines, devenues inactives, ce projet les a même remotivé et offert une occupation quotidienne.

 

img_57191

 

Un merci tout particulier à Aurélie éducatrice dans un centre socio culturel à Villejuif qui a initié le projet auprès des familles qu’elle reçoit lors des ateliers d’aide à la scolarité de la structure ouverte sud Jacques Duclos et aux participantes de l’atelier couture du centre Eugène Candon. Le centre fourni la laine aux mamans des enfants qui sont pris en charge dans ce centre et ces dernières tricotent pour les bébés Bordelais.

Le projet a été validé lors de notre assemblée générale et des bonnets arrivent des quatre coins de la France pour couronner nos bambins. Alors, quand son papa et sa maman arrivent pour les voir, la toute première fois, Arthur, Camille, Yanis, Cassandre ont un petit bonnet rose, bleu, jaune ou vert sur la tête. Un premier cadeau de bienvenue, alors que cette naissance ne se passe pas comme ils l’avaient imaginée, quand au bonheur et à la joie se rajoute la peur et l’inquiétude. Des sourires effleurent les lèvres, les visages se détendent parfois et ça, ça fait aussi partie de nos soins, pour peut être faciliter cette toute première rencontre dont on connaît l’importance.

Alors, nous remercions toutes nos tricoteuses mais aussi toutes celles à venir!